Monday, September 27, 2010

"Cheri, il y a une petite difference entre les deux!"

French MEP Rachida Dati makes oral sex slip-up
France's ex-justice minister Rachida Dati mixed up the words "fellatio" and "inflation" - which sound similar in French During a TV interview
September 27, 2010
Rachida Dati left the cabinet last year amid criticism of her glamorous lifestyle
She told Canal Plus: "I see some [foreign investment funds] looking for returns of 20 or 25% at a time when fellatio is close to zero."

Within hours, the video was an internet hit on websites such as YouTube.

Ms Dati, now a Euro MP, later laughed off the whole episode saying she had spoken too quickly.

Ms Dati also said she was happy to have provided some entertainment.

The French word for fellatio is "fellation", which sounds similar to the word "inflation".

Ms Dati left the government last year amid criticism of her management style, and gossip about her clothes and love life.

She is now an MEP and serves as mayor of Paris's seventh arrondissement.




La Marseillaise a été composée par Claude-Joseph Rouget de Lisle en 1792 et a été déclarée « l'hymne national français » en 1795.

Allons enfants de la patrie,
Le jour de gloire est arrivé!
Contre nous de la tyrannie
L'étendard sanglant est levé! (bis)
Entendez-vous dans les campagnes,
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans nos bras
Égorger nos fils, nos compagnes
!


(Refrain)

Aux armes, citoyens!
Formez vos bataillons!
Marchons ! Marchons!
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons!
En plus


Que veut cette horde d'esclaves,
De traîtres, de rois conjurés?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés? (bis)
Français ! pour nous, ah ! quel outrage!
Quels transports il doit exciter!
C'est nous qu'on ose méditer
De rendre à l'antique esclavage!


Quoi ! ces cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers!
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploiraient!
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées!


Tremblez, tyrans ! et vous, perfides,
L'opprobre de tous les partis,
Tremblez ! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leur prix! (bis)
Tout est soldat pour vous combattre,
S'ils tombent, nos jeunes héros,
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre!


Français, en guerriers magnanimes,
Portez ou retenez vos coups!
Épargnez ces tristes victimes,
A regret s'armant contre nous. (bis)
Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère!


Amour sacré de la patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs!
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs! (bis)
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents!
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire!


(Refrain)

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus;
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus. (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre!


(Refrain)

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home